Un peu de vocabulaire de base !

Pas de panique si vous ne connaissez pas ces mots, les tutos Les Patronnes s'efforce de rester sur un vocabulaire commun et compréhensible pour tous. Et si nous utilisons un peu de vocabulaire, nous nous efforçons de les "traduire" à chaque fois. Vous pourrez aussi retrouver les définitions ici. 

 

Voici un petit lexique de couture

 

 Ce petit récap' pour démystifier les mots les plus barbares et faire vôtre ce latin  ! 

 

 

Appliqué : motif décoratif cousu au dessus d'un tissu, par un point zigzag très serré sur tout son pourtour

 

Au pli/ sur la pliure : dans un patron, certaine pièce sont dites "au pli" , à partir d'une pièce de tissu plié en deux, on posera la pièce sur la ligne de la pliure pour l'obtenir en symétrie

Bâtir :  coudre à la main à large points, afin de fixer les pièces avant de coudre à la machine

 

bord brut/ bord franc : bord de tissu non fini, coupé à même

biais : le tissage d'une étoffe présente différents sens :le droit fil (dans le sens du fil) ou le biais : la diagonale . Cela permet d'avoir une meilleur flexibilité/ élasticité du tissu. On parle le plus souvent de biais pour se référer au ruban coupé dans le biais du tissu et qui sert aux finitions (bordure, finition de vêtement, etc...)

ruban coupé dans le biais pour finition

canette : petite bobine qui se glisse dans la machine pour faire la couture du dessous

 

plus petits et à fine pointe
bobine pour l'intérieur de la machine

ciseaux à broder/ ciseaux de brodeuse : paire de ciseaux dédiés aux fils, très fins pour les ouvrages délicats

 

 

ciseaux à tissu/ ciseaux de coupe : Paire de ciseaux dédiée à la coupe du tissu, et rien d'autre ! Il est préférable de prendre la plus grande paire possible

 

ciseaux cranteur : paire de ciseaux qui va couper en dessinant des créneaux. Cela permet d'éviter au tissus de s'effilocher/ s'effiler

coulisse : consiste à créer un "tunnel" dans le tissu soit en cousant 2 tissus l'un sur l'autre avec des coutures parallèle, soit en repliant une bande sur elle-même. Cela permet d'y glisser élastique ou cordon pour obtenir un système de fermeture

 

coupe fil

Couture anglaise : ironie du sort on l'appelle "french seam" outre-manche ! il s'agit d'une double couture afin de cacher le bord de la couture cf tuto 

Couture Gansé : là on rentre dans la Haute couture !! Soyons honnete ca prend du temps mais c'est sublime ! Il s'agit de recouvrir toutes ses coutures intérieurs avec un biais

 

coupe fil : le nom indique la fonction ! sorte de mini ciseaux  sans manche que l'on tient dans le creux de la main, qui permet de couper rapidement et précisemment les petits fils qui dépassent

 

couture rabattue : couture plate, aussi appelée double couture pour sa présence de 2 piqures. Souvent utilisé sur les jeans. Elle a l'avantage d'être propre (pas de bord franc visible) et solide (grâce à sa double couture) Cf tuto 

couture de soutien/ maintien : couture pour solidifier un élément, et éviter qu'un tissu se déforme. Utilisée sur des tissus fragiles, ou qui se déforment facilement (jersey typiquement) ou pour des pièces ayant beaucoup de jeu (emmanchure, encolure...) , cousu dans la valeur de couture, soit en point droit, soit avec un galon sergé

 

 

cran / encoche:  petite entaille  droite ou en triangle dans la marge de couture. Un cran permet soit de faire un répère pour monter un vêtement (cran de montage), soit d'assouplir une zone pour retourner le tissu de façon propre (pour plus de détail se référer à la page "astuce couture : Les 5 erreurs à ne pas faire " )

cranter / crantage : réaliser les entailles appelés "crans" (cf ci-dessus) On utilise principalement de crantage dans les arrondis à retourner 

craie tailleur/ craie tissu : qui dessine sur le tissu n'utilisera pas un gros marqueur indélébile ! (enfin normalement...) Mais plutôt un crayon effaçable, et typiquement la craie, outil vieux comme Mathusalem, et bon marché qui permet de noter les marques sur le tissu et d'effacer simplement avec un petit coup de brosse  

dégarnir : proche du crantage, il permet de dégager l'excédant de tissu, en particulier dans les angles, utile au moment de retourner le tissu, il permettra d'obtenir un véritable angle, bien pointu

 

découd-vite : le nom est là encore porteur de sens. Malheureusement vous ne pourrez pas vous en passer, on doit forcément découdre à un moment donner pour réparer ses c... Le découd vite permet de le faire un peu plus vite comme le mot l'indique. Mais prudence !!  Et patience quand même, on a vite fait aussi, de déchirer un petit bout de tissu. Rien n'est irrattrapable mais autant prendre un peu plus de temps et limiter les dégâts! 

 

droit fil : la base de la base !  Avant de couper le moindre tissu, si vous voulez que "ça tombe bien" , que ce soit "bien coupé"; il faut repérer le "droit fil". Le quoi??  Le droit fil  de chaîne ou de trame, fait référence au sens du tissage. Le droit fil , sans autre précision,  fait référence au "droit fil de chaîne", et ce sont tous les fils parallèle à la lisère du tissu. On vous demandera systématiquement de le répérer pour BIEN poser les pièces de votre patron sur le tissu avant de couper.  => voir la video bien couper le tissu

 

dé : j'ai longtemps cru qu'il s'agissait d'un accessoire réservé à nos grand-mères, pour se donner un style, tout comme la binocle avec le journal, la pipe pour le prof de philo... En fait il s'avère que c'est très pratique pour pousser l'aiguille dès qu'on travaille les finitions à la main sur un tissu épais ou des sur-épaisseurs.

doubler : consiste à mettre une doublure sur un ouvrage,permet de mieux finir, ou de renforcer un tissu (transparent par exemple)

 

épingles

embu : surplus de tissu que l'on "passe" dans la couture par des fronces plus ou moins invisibles

emmanchure : pièce d'un vêtement au niveau de l'épaule, où sera posé la manche

 

 

endroit contre endroit

encolure : pièce d'un vêtement au niveau du cou

entoiler : consiste à renforcer un tissu, au niveau de certaines parties du futur ouvrage (fond de sac, bord de boutonnage, col, ceinture...). La plupart du temps on utilise un "thermocollant" , un tissu spécifique, adhésif à la chaleur sur une des 2 faces, ( que l'on trouve dans toutes les merceries) et que l'on viendra coller au premier tissu grâce à la chaleur du fer à repasser

endroit contre endroit : expression courante en couture et fréquente dans les tutos. Cela consiste à poser 2 pièces de tissu l'une sur l'autre, motif (ou endroit) à l'intérieur. On coud alors sur l'envers. (et en retournant la couture devient cachée sur l'envers, et l'endroit est alors visible sans couture) 

envers contre envers : c'est l'inverse de endroit contre endroit, moins fréquent.

 

épingles/ épingle à piquer : il existe surtout 2 types : épingles de couturières de différentes largeur, ou épingle à tête , à vous de voir ce que vous préférez...  

 

épingles

épingle de sûreté/ épingle à nourrice : épingle qui se ferme 

 

fronce : petits plis réguliers sur une couture, obtenus en tirant l'un des fils. Utilisé pour des montages de pièces arrondis(par exemple une manche) pour avoir de l'ampleur, ou simplement de façon décorative.  cf article à ce sujet 

"faire et défaire, c'est toujours travailler." Un petit leitmotiv à garder en tête ! Vous n'êtes pas satisfaite de  votre couture? de votre courbe? de votre finition? Allez un peu de patience on découd on recommence pour rester fière du résultat 😉 ! 

mètre ruban  ou mètre mesureur :  ruban graduée, permet de prendre les mesures sur des objets de formes variables, et notamment les mensurations

montage/ monter : assembler les pièces d'un patron ensemble pour que le modèle prenne forme

 

épingles

oh merde : allocution souvent suivie de "je me suis planté". Phrase commune dans le vocabulaire de la couturière. Se référer à   "découd-vite"

ourlet : finition, couture d'un bord de tissu. Il existe différent type d'ourlet : invisible, nervure, mouchoir, machine... . Pour tout savoir c'est ici ! cf articl

 

 

ouvrir une couture (écraser une couture) : ca fait aussi partie de la base ! Pour avoir une jolie finition, il faut prendre l'habitude de repasser sa couture en passant un bord de chaque coté. Ca permet à la couture d'etre le plus plate possible. J'ai l'habitude aussi de dire du coup que ça "l'écrase" (pas très académique) , autrement dit ça l'applatit, ainsi elle se fond mieux dans l'étoffe 

Papier calque / papier de soie : peut-être pratique pour reporter un patron. On peut aussi utiliser un papier blanc fin, type papier de soie. Ou alors travailler avec un carbone

papier carbone: après le calque le carbone, va-t-on aussi parler de buvard? non on s'arretera là ! Le carbone de couturière est néamoins très utile pour reporter un patron, et ses différents repères. Il peut s'utiliser sur le papier ou à même le tissu, avec une roulette (cf video reporter un patron) . De préférence choisissez un grand format 

 

passepoil : ganse avec un petit cordon à l'intérieur qui permet de faire de jolies finitions et se cale entre deux épaisseurs de tissus

parmenture/propreté/ enforme : pièce à l'intérieur d'un vêtement qui permet d'avoir un bord net. Principalement utilisée sur les encolures, emmanchures, bas de veste, ...

 

pied de biche / pied presseur : élément fondamental dans une machine à coudre, le pied maintient le tissu au niveau de la couture. Il faut penser à l'adapter selon le point utilisé.

piquer : le plus souvent utiliser en synomyme de coudre à la machine, en point droit

pince : pli en triangle, pour ajuster un vêtement

épingles

pli => se référer à l'article détaillant les différents types de plis

 

règle japonaise : la botte secrète à avoir dans son équipement de base. Une règle souple transparente quadrillé par centimétre. A l'origine prévue pour l'encadrement ou le patchwork, elle se révélera être votre alliée en couture. Hyper pratique !! Pour marquer vos ourlets, tracer vos parallèles, vérifier un angle droit...

roulette : voir papier carbone

épingles

sous-piqûre/ sous-piquer : technique de haute couture, c'est une piqûre de maintien dans une doublure ou parmenture au niveau de la valeur de couture. Permet de garder la doublure en place

surfiler/ surjeter/ point zig zag : surfiler un bord permet de renforcer un bord franc avec un point zig zag (sur une machine classique) ou en surjet (avec une surjeteuse, c'est encore plus clean). Evite que le tissu ne s'effiloche et finisse par emporter la couture !  

 

 sur-piqûre/ sur-piquer : faire une piqure visible, au dessus d'une couture préexistante. Soit pour consolider, soit pour maintenir, soit pour décorer

tension de fil : fait partie des réglages de la machine à coudre. Il est en fait très rare de la modifier, elle reste généralement sur la valeur moyenne

 

thermocollant : se référer à entoiler

trame : voir droit fil

Valeur de couture (marge de couture ou rentré) : définit la distance à partir du bord du tissu à laquelle se trouve la couture.

Sur les patrons Les Patronnes , la valeur de couture est  déjà incluse dans le patron, vous n'avez pas besoin de la recalculer ni de la retracer.   Ces valeurs sont de : 

  • de 1 cm pour toutes les coutures,
  • de 3 cm pour les ourlets

 

 

 

Vous pourrez aussi en retrouver d'autres sur le site : wiktionnaire au registre couture